Le rôle des conseillers consulaires

Le rôle des conseillers consulaires

Des Conseillers consulaires, pour quoi faire ?

1) Un nouveau dispositif démocratique

Avant 2012, les Français de l’étranger étaient représentés par 12 sénateurs et 155 conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger. Lors des élections législatives de 2012, ils ont pu, pour la première fois, élire 11 députés à l’Assemblée nationale.

Le 25 mai 2014, l’élection des conseillers consulaires, au suffrage universel direct, complètera cette représentation démocratique par un dispositif de proximité.
Pour chaque pays, leur nombre a été fixé en fonction du nombre de Français inscrits dans la circonscription consulaire concernée (il peut varier de 1 à 9 sur un total de 443).
Les Français de la troisième circonscription consulaire d’Allemagne seront représentés par 6 conseillers. Rattachée au Consulat général de Munich, cette circonscription couvre les Länder de Bavière et du Bade Wurtemberg.
Ces nouveaux élus ne seront pas rémunérés, mais percevront un défraiement forfaitaire conditionné par leur participation effective aux réunions auxquelles l’administration les invitera.

2) Des élus qui vivent au quotidien les problèmes de leurs compatriotes

Les conseillers consulaires sont des élus de proximité dont le rôle sera proche de celui des élus locaux en France. Ils siègeront dans les conseils consulaires réunis au moins deux fois par an par l’Ambassadeur ou le Consul. Ils seront consultés sur les questions d’enseignement, de sécurité, d’emploi et de formation ainsi que sur les demandes de bourse et d’aide sociale.

Ils seront au quotidien à l’écoute de leurs concitoyens (à travers l’organisation de permanences régulières) et seront leurs porte-paroles auprès des administrations, en France et à l’étranger, et des autres élus (députés, sénateurs).

Leur connaissance des réalités locales leur permettra par ailleurs d’initier des actions de terrain, par exemple dans un cadre associatif, pour répondre à des problèmes qui ne pourraient être traités par les administrations.

Elus pour 6 ans, les 443 nouveaux conseillers constitueront la majeure partie du collège électoral chargé d’élire les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Laisser un commentaire